Devenir membre
Mon espace
Widget permettant le bon affichage des titres sur mobile

Ne pas toucher ce widget. Il ne s'affiche pas sur le site mais permet que les titres de toutes les pages (sauf la page d'accueil et l'espace privé) s'affichent sur l'image au format mobile.

news

Inflation, remontée des taux et rotation sectorielle

Alors que nous subissons encore au quotidien les effets de la crise sanitaire provoquée par le virus du COVID 19, les investisseurs parient déjà sur une surchauffe de l’économie générée par les injections massives de liquidités en provenance des banques centrales.

Selon la théorie quantitative de la monnaie de Milton Friedman, l’augmentation de la quantité de monnaie en circulation entraine (tout chose égale par ailleurs) une augmentation générale des prix aussi appelée inflation.

Sur la base de ce postulat, le marché anticipe désormais en zone US, une remontée des taux directeurs de la part de la banque centrale (FED) pour juguler l’inflation.

En réaction, les investisseurs cèdent leurs obligations d’Etat ayant pour effet de faire monter les taux au marché secondaire.

Particulièrement scruté, le taux à 10 ans s’approche désormais des 1.6 % contre 0.6 % il y a peine 6 mois.

Cela affecte également le marché Actions où les valeurs dites de croissance ont été très largement délaissées ces dernières semaines.

Ces valeurs stars de la crise du COVID 19 présentaient pour certaines des multiples de valorisation importants basés sur des promesses de rentabilité parfois assez lointaines. La remontée des taux devrait affecter ces valeurs intrinsèquement en dégradant leurs comptes de résultats à Moyen Long terme (augmentation des coûts de financements pour ces sociétés en pleine croissance fortement consommatrices de dettes).  

Les investisseurs se sont dès lors tournés vers des valeurs plus sensibles au cycle économique largement décotées et qui bénéficient de l’espoir de plus en plus présent d’une sortie de la crise sanitaire dès cet été.

A titre d’exemple, l’indice NASDAQ 100 des valeurs technologiques a abandonné 5.15 % entre le 16/02/2021 et le 12/03/2021 quand le Dow Jones - indice à composante plus industrielle- affichait une performance de 3.98 % soit un différentiel de performance de plus de 9 pts en moins d’un mois. 

En Europe, le même phénomène a été observé dans une moindre mesure avec une légère remontée des taux souverains à 10 ans (le Bund 10 ans est actuellement aux alentours de -0.3 % vs -0.6 % en fin d’année dernière).

Les principaux indices européens étant assez peu exposés aux valeurs technologiques ont bien performé sur la période à l’image du CAC 40 (+4.49%)


CONSEIL E-POCAMPE


Les valeurs de croissance dominent très largement les valeurs cycliques depuis près d’une décennie.

Les rotations sectorielles observées durant cette période ont généralement été très fortes mais également très courtes, ce qui pousse les investisseurs à jouer le style « value » de manière plus tactique que sur du long terme.

La rotation à laquelle nous assistons actuellement s’appuie sur une hypothèse de hausse des taux pour enrayer l’inflation… reste à savoir si la croissance économique post-covid sera effectivement au rendez-vous pour valider ce schéma !